revenus en cas d’incapacité de travail

Comment protéger ses revenus en cas d’incapacité de travail ?

Beaucoup de choses ou d’évènements peuvent arriver à n’importe qui. Elles peuvent être prévisibles, prévues, mais aussi soudaines. Accidents, fractures, autres projets en tête, urgence ou encore maladies, les cas sont multiples. Heureusement, les salariés peuvent être protégés. Comment ? Voici ce qu’il y a à savoir.

Conditions à suivre pour être reconnu incapables

Il est important de savoir en amont qu’il existe des conditions pour être considéré comme incapable. L’invalidité se définit comme la réduction irréversible des aptitudes physiques et intellectuelles du salarié. La Sécurité sociale reconnait une personne invalide si sa capacité de travail diminue de deux tiers.

Les cas les plus fréquents sont ceux liés à une maladie ou à un accident qui n’est pas dans le cadre professionnel. Enfin, la condition la plus ultime est d’être reconnu invalide par un médecin. Le site pareto.be est en mesure d’apporter plus d’informations sur le sujet.

Des importantes indemnités journalières offertes

En cas d’arrêt de travail, un employé peut percevoir des indemnités journalières ou IJ. C’est à la Sécurité sociale de la fournir. Il s’agit d’une couverture seulement pour les cas d’incapacité temporaire de travail.

Ces indemnités sont versées pour les accidents de travail, de maladie ou les besoins de maternité. En général, elles sont offertes dès le 4e jour. Elles correspondent à la moitié ou 50 % du salaire.

Indemnités complémentaires en cas d’arrêt maladie

Outre les IJ, les salariés peuvent aussi protéger leurs revenus à travers une autre rente. Il s’agit des indemnités complémentaires. Celles-ci sont ajoutées par l’employeur en plus de ce que la Sécurité sociale verse.

Elles servent en fait à maintenir un niveau de salaire acceptable pendant la période d’incapacité. Pour pouvoir la jouer, il faut prouver certaines choses. Il faut d’abord justifier une ancienneté d’au moins un an au sein de l’entreprise et fournir un certificat médical.

assurance maintien de salaire

Une perception de rente invalidité ou pension invalidité

Un salarié inscrit au Pôle emploi peut bénéficier d’une pension invalidité. L’Assurance maladie a la charge de verser une pension chaque mois. Celle-ci sert de compensation aux allocations que l’employé ne touche plus.

Elle est perçue tant que la capacité de gagner une rémunération n’est pas revenue. Le montant se calcule à partir de la gravité du cas. Mais, les années d’activités les plus efficaces sont aussi prises en compte.

Fonctionnement d’une assurance maintien de salaire

Les indemnités journalières peuvent s’apparenter à un maintien de salaire. Comment fonctionne cette assurance prévoyance ? Elles se versent comme les indemnités complémentaires. Ce sont des rentes prévues par une assurance perte de revenu.

Habituellement, elles se calculent en fonction de la rémunération du salarié. Toutefois, elles peuvent atteindre les 100 %. Elles sont surtout données pour les cas les plus critiques. Il peut s’agir d’une perte totale d’autonomie.

Vers qui se tourner pour être protégé

Tous les salariés peuvent jouir d’indemnités ou d’assurance pour protéger ses revenus en cas d’incapacité. Une compensation financière peut se trouver dans diverses institutions. Les assurances obligatoires d’incidents de travail s’occupent des victimes d’accidents.

Pour ceux qui souffrent de maladie professionnelle ou non, il est mieux de se tourner vers des organismes spécialisés dans le domaine. Le choix le plus recommandé est la Sécurité sociale.